dimanche 29 septembre 2013

Tokyo Crazy Kawaii (samedi)


Ainsi donc le week-end du 20 septembre avait lieu la première édition du Tokyo Crazy Kawaii, festival de mode japonaise organisé par des Japonais (et par l'État Japonais, aussi, surtout) au parc floral de Vincennes, et c'était très très chouette. À ce propos, pendant que j'y suis, je veux préciser que je me battrai jusqu'à la mort s'il le faut pour dire le TCK. Pas "la". Pourquoi "la" ? C'est insensé. La convention, mais le TCK. Bref. Ce que je poste ici contient essentiellement les mêmes photos que celles déjà publiées sur Facebook, j'en ai quand même glissé quelques unes inédites pour ne pas trop vous ennuyer. Et des commentaires, évidemment.

In da place.

En arrivant nous avons assisté à un défilé des marques présentes. C'est ingénieux, le port du sac en plastique pour présenter la marque, je n'arrive pas à savoir si c'est ou non une bonne idée, en tout cas je n'y aurais sans doute pas pensé. 



Suite à quelques petits tours et à de nombreuses exclamations fleuries concernant le prix de la nourriture, nous nous sommes dirigés vers la scène Kawaii pour se préparer au concours lolita.
Je n'ai malheureusement pas fait de photos dans les backstages ou de quoi que ce soit d'intéressant par rapport au concours, en revanche Junnyan en a pris (le stalkeur !) que je vous poste ici~ J'ai également honteusement volé quelques photos, entre autres à studio68fr sur Flickr et au Chemin de briques roses.



Cette photo me fait rire, on dirait qu'il se passe un truc important, avec tous ces appareils photos.  
La bise à Michel s'il passe ici d'ailleurs, que j'aurais tout de même été très gênée de croiser... 



Je n'ai pas l'air à l'aise... Je ne l'étais pas.


Et là tout de suite beaucoup plus~
Aliénor, miss Lolita 2013 et sa dauphine Bloody. Les parfaites gagnantes, cœurs et licornes pour elles.


J'ai beaucoup aimé ce concours, qui était l'occasion pour chacune de montrer son propre style - à l'inverse des défilés habituels de convention qui visent à présenter les différentes catégories du lolita au public. Ce concours-là était fait par des lolitas, pour les lolitas. Merci donc à Mila et Marie d'avoir organisé et présenté ce concours, avec toute l'équipe du TCK, ainsi qu'à Kimura U qui s'est changée pour la cinquantième fois ce jour-là pour juger dans sa jolie Dream Sky et à Erinamaru pour son amour de l'originalité et son attention aux détails. (Ça fait peut-être péteux de dire ça, puisque c'est elle qui m'a sélectionnée; je parle ici plutôt de son coup de cœur pour Aliénor, amplement justifié.)

Et donc au palmarès de ce millésime 2013 :
Première place : Aliénor
Deuxième place : Bloody
Troisième place : Louise
Prix spécial (participation au défilé AP le lendemain) : Lunie

Après quoi nous avons... Pris des photos. Pour changer.




"Donnez-moi mon fric", qu'elle disait. C'est vrai que c'est très dinosauresque !


On s'est fait prendre en photo dehors par un gentil monsieur qui nous a même cédé ses polaroids !



*
*  *

À voir toutes ces photos on pourrait bien croire que nous avons passé toute notre journée au Photocall. Ce à quoi je rétorquerai que c'est absolument faux. Un bon tiers, tout au plus. Les tenues de tout le monde, parce que tout le monde était beau.


Ludovic en monsieur de la haute société, avec Dalida son animal de compagnie.

  
Aliénor, majestueuse comme toujours. J'aime comme elle a su mêler le Japon traditionnel et le Japon moderne dans cette tenue démoniaque pleine de détails. (Je suis sûre que vous n'aviez pas remarqué la poupée vaudoue accrochée à son obi, nommée "Stan parce quand on rajoute un "a" ça fait Satan".)

Diana toute en élégance, même qu'on dirait une reine.

Votre serviteur, très ton sur ton sur ce magnifique arrière-plan, décidément.

 Mila en Misty Bunny (Je n'ai pas vraiment les mots pour décrire à quel point j'aime cette tenue, mais allez donc voir la fin de cet article, je vous y invite~)

Bloody absolument parfaite en reine de cœur; d'ailleurs j'aime voir que l'on peut avoir les mêmes inspirations, ça me donne envie de me recouvrir de cartes à jouer, tout ça.

Élégante Tro-tro et son charmeur sourire (je fais dans la licence poétique, oui) avec son superbe maquillage qui ne va qu'à elle.

Nelly, qui a bluffé tout le monde avec sa tenue - et son bonnet magnifiquement assorti.

Lunie en Kokokim; mes photos sont toutes ratées, je n'ai que celle-ci de bien alors je la met en grand, pour compenser.





Ludovic a été adoubé chevalier lapin.

(*/////∇/////*)

À la suite de ça, nous avons fait des photos de groupe toutes plus bêtes et fantastiques les unes que les autres.


Notre vénérée Alien.

"Alors là les cocos vous allez me jouer la peur"
Mention spéciale à Ludo qui a seulement l'air de se recoiffer et à Alien dont le visage se fond en celui d'Anna-Varney, c'est impressionnant.


Ludo le leader. Je ne devrais certainement pas le dire, mais j'aime vraiment beaucoup cette photo. Je crois même que je vais nous l'imprimer.

*
*  * 

Retour à la convention~
Il manque la robe rose en exposition; j'aurais voulu accrocher Moco pour réparer le dégradé de couleurs tant ça me perturbait.

 

 Re-photos par Junnyan~

Mila et moi sommes ensuite allées au maid café (parce que c'est fascinant, les maid cafés) dépenser joyeusement dix euros chacune (en réalité elle m' payé le maid café le premier jour et je lui ai payé le second~) pour avoir le privilège de se faire décorer notre croquette à la patate de petits chats en sauce et de faire des photos (début d'une longue collection, je le sens.)



On y a donc retrouvé Rio-chan, rencontrée avant la Harajuku Fashion Walk ! Au Japon elle se contente de chanter et d'avoir plein de fans, ici elle dansait aussi et nous écrivait des petits mots mignons. Elle se souvenait même de nos prénoms, ça nous a émues. Je suis contente d'avoir partagé cette expérience (ô combien marquante dans une vie) avec Mila, et du coup j'ai tenu à avoir ma photo de nous trois


On serait bien restées à échanger des "kawaii" avec Rio, seulement l'heure avançait et l'on sentait bien toute l'attente, la fatigue et le mal de pieds de nos comparses (Ludo, Alien et Diana), aussi sommes-nous parties promptement après ça.

Mila a su capturer mon vrai moi profond, avec son mode glow (obligatoire).



Des jolies gyarus croisées sur le chemin.




Ça c'est l'effet que procure la perspective d'aller enfin poser ses fesses autour d'un verre après une longue journée. Ludovic ne quittait plus le sceptre lapin, étrangement.

Nous nous sommes donc ensuite difficilement dirigés vers la sortie. Quelques milliers de photos plus tard, nous prenions la direction du Kawaii Café pour bien finir cette journée (et terminer de nous achever).




On a ensuite été rejoints par Hana, Camille et Clafou, mais il était déjà tard, alors pas de photos. Il fallait venir plus tôt.

Comprenez-nous, cette voiture avait des cils.


*
*  *


(Non, ceci n'est pas une tentative déguisée de poster 565 autres photos. Je n'oserais pas.)

Il est de notoriété publique que j'aime spammer offrir des dessins aux personnes chères à mon cœur, aussi vous aurez pu en déduire que je noie littéralement Mila sous les lapins - mais, grâces soient rendues à son grand cœur, je crois que ça ne la dérange pas trop. Et c'est ainsi qu'un beau jour de Juillet, perdue dans les tréfonds de la campagne Bretonne, entre deux crêpes au Nutella m'est apparue l'envie irrépressible de dessiner des nuages, tels ceux de la Misty Sky, et d'y ajouter un des lapins qu'elle aime tant. Parce qu'au fond, la seule différence concrète entre un lapin et un nuage, c'est que le nuage n'a pas d'oreilles. Le Misty Bunny était né. Je ne vous conterai pas mon émerveillement quand Mila a parlé de réaliser une tenue Misty Bunny (mais disons quand même pour résumer que je sautais partout d'excitation. Essayez un peu de m'imaginer sauter partout. Voilà. Ce n'était pas une bonne idée.) Et le mieux, le plus fou, c'est qu'elle l'a fait. Magnifiquement.




~ ~
À suivre, les aventures du dimanche (une saga en deux parties, parce que pictures heavy).